Des constats

La 6ème est une classe exigeante.

L’élève doit très vite
– s’approprier les exigences de chaque discipline, de chaque enseignant,
– s’organiser,
– être autonome dans son travail tant en classe qu’à la maison,
– s’approprier aussi un nouvel environnement régi par des règles spécifiques.

Si pour certains, les premières semaines de septembre suffiront, il n’en est pas de même pour d’autres, soit qu’ils aient déjà rencontrés des difficultés au primaire, soit qu’elles se révèlent face à ces nouvelles exigences.

Un objectif

Faire progresser tous les élèves à leur rythme

  • En proposant l’accueil le plus performant possible
  • En pensant le CM2 et la 6ème comme un cycle où les mêmes compétences seront travaillées à des niveaux d’exigence différents
Le public concerné
  • de « bons » élèves de CM2 qui commencent à s’ennuyer au primaire et qui souhaitent intégrer plus tôt une « logique collège »
    • une année pour s’intégrer progressivement au collège, pour s’habituer à nouveau à côtoyer de plus grands que soi
    • une année pour préparer une entrée en 6ème « classique » sans problème d’adaptations scolaires grâce
      • à une familiarisation avec les modalités d’organisation du collège et avec les méthodes pédagogiques spécifiques aux disciplines telles que SVT, technologie, histoire-géographie
      • à un enseignement linguistique plus poussé
    • une année pour avancer à son rythme et en fonction de son niveau de compétence : palier 2 ou début du palier 3 avec la possibilité de valider plus tôt le palier 2 et pour les élèves « brillants » d’effectuer le CM2 et la 6ème en un an

et l’année d’après, lorsqu’ils seront en 6ème, la possibilité d’approfondir leur pensée et la maîtrise de leurs acquis en accompagnant leurs camarades dans les apprentissages.

  • des élèves de 6ème qui ne maîtrisent pas la totalité des items du palier 2 et/ou qui ont besoin d’un accompagnement méthodologique rapproché
    • une année pour consolider leurs acquis de primaire pour préparer dans les meilleures conditions les exigences du collège
    • une année pour construire des méthodes de travail adaptées aux différentes disciplines
    • un enseignement adapté à leur niveau de compétence : palier 2 puis début du palier 3
    • mais aussi, dans le cadre de groupes de travail CM2-6ème, l’occasion de transmettre un savoir en construction à d’autres pour le consolider
Les enseignants mobilisés

Les enseignants des classes

Les partenaires extérieurs : Une  enseignante spécialisée

Ce qui se vit :

    Des actions    … et concrètement
Un enseignement construit sur une logique de compétences afin de permettre aux élèves de travailler à des défis réalistes fixés non en fonction de leur niveau (CM2 ou 6ème) mais de leurs acquis (palier 2, 1ère étape du palier 3)   Création de deux groupes de besoin -CM2-6ème : travail au niveau du palier 2 -6ème : travail au niveau du palier 3 Mais aussi des temps où les 6èmes travaillent tous ensemble et les CM2 rejoignent les autres élèves du cycle 3.
Des pratiques d’enseignement qui assurent la continuité dans la construction des compétences du primaire au secondaire Pour les CM2, des temps d’apprentissages communs avec les 6èmes assurés par des enseignants du second degré pour se familiariser avec les exigences du collège et construire des compétences de façon progressive : Histoire-géographie, technologie, SVT, anglais, parcours d’éducation aux médias et à l’information, EPS
Un accompagnement adapté au niveau d’autonomie de chaque élève pour que cette année soit aussi le temps d’un apprentissage méthodologique : apprendre ses leçons, tenir ses cahiers, ses classeurs propres et rangés, s’investir dans des tâches complexes… Pendant les cours et/ou pendant les temps d’études dirigées

  • des groupes de travail plus ou moins nombreux permettant un niveau de guidance plus ou moins élevé de la part de l’enseignant
  • du monitorat (un élève en aide un autre)
  • du tutorat (un enseignant suit plus particulièrement un élève)
Une évaluation qui pointe plus les réussites que les manques et à laquelle l’élève est associé afin de développer son sentiment d’efficacité personnelle mais aussi l’idée qu’il peut influer sur ses apprentissages, son parcours (sentiment de contrôle interne) Des outils à construire :

-un livret de compétences palier 2-3

-un portfolio des apprentissages (en lien avec ce livret) où l’élève collecte ses réussites, où chaque document montre ses acquisitions

Répartir les élèves

Des critères pour répartir les élèves dans les groupes de besoin :

  • la maîtrise insuffisante des capacités et attitudes jugées essentielles pour poursuivre les apprentissages en 6èmes (voir annexes)
  • le rapport au savoir de l’élève en sachant qu’il détermine en grande partie sa capacité à apprendre (voir annexes)
  • l’existence d’un PPRE passerelle, d’un PAI ou d’un PPS