Approche concrète des situations d’inclusion en second degré

 

CMPro

Un dispositif de scolarisation/alphabétisation pour les 12/22ans

Les objectifs

Préparation à l’inclusion en milieu ordinaire professionnel, ou protégé

Préparation au CFG

La continuité entre les apprentissages « scolaires » et le projet professionnel des jeunes. Des acquisitions scolaires indispensables pour une véritable inclusion et autonomie en milieu ordinaire.

La mise en place de compétences de socialisation, d’adaptation des comportements à différentes situations sociales : un objectif très important

 

Le public concerné

Des élèves déficients intellectuels avec des profils très variés : trisomiques, autistes, troubles du comportement, déficience intellectuelle « simple ».

Des adolescents en internat toute la semaine qui, pour certains (les moins de 16 ans), fréquentent aussi un collège privé dans une classe délocalisée, avec des inclusions à temps partiel dans des classes ordinaires de collège.

 

Description du dispositif de préparation à l’inclusion en milieu professionnel pour les plus de 16 ans

  • Fréquentation, à mi-temps, d’une classe en CMPro (prise en charge par une enseignante) et, à mi-temps, d’ateliers préprofessionnels pris en charge par des éducateurs (entretien des locaux, linge, espaces verts, industrie).
  • Des espaces de rencontres entre les « encadrants»
    • Des liens en continu sont nécessaires avec les éducateurs de vie.
    • Des réunions hebdomadaires sont programmées avec les éducateurs techniques, chaque lundi, afin de mesurer les progrès de chaque jeune.
    • D’autres réunions, autour des projets de chaque élève, sont nécessaires.
    • Des réunions de synthèse permettent la régulation entre les éducateurs techniques, l’enseignant, le professeur de sport, l’infirmière, l’éducateur référent, la direction du centre, la direction de l’école).
    • Des ESS permettent la réévaluation du suivi avec la MDPH
  • L’emploi du temps est adapté pour chaque jeune en fonction de son projet.
  • Les autres personnes au service du jeune, mais sans lien direct avec l’enseignant : une infirmière, un orthophoniste, un psychomotricien, un psychologue.
  • Le travail de l’enseignant.
    • La mise en place de plans de travail personnalisés en fonction des projets et des besoins de chacun.
    • La participation à des sorties, des camps avec les éducateurs : mise en situation des compétences scolaires acquises.
  • Un référentiel de compétences spécifique a été mis en place afin de répondre aux exigences du projet : des compétences en lien avec la vie quotidienne, et le projet professionnel.
  • L’orientation des élèves

La mise en oeuvre d’un projet professionnel précis, le plus souvent en milieu protégé.

Inclusion dans un milieu de vie ordinaire ou protégé.